dimanche 14 mai 2017

Refuser



Dans les lieux de cultes mystérieux dédiés au zéro déchet, si vous tendez l'oreille vous pourrez entendre répéter en chœur un mantra bien reconnaissable: 

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter. 

Cette litanie fut popularisée grâce au livre de Béa Johnson (article 👉ICI👈). 

Le premier dans la liste est le plus important, car c'est celui qui va déterminer le degré de facilité des autres. 

Comme disait nos grands-parents: "Mieux vaut prévenir que guérir". 
Et c'est exactement le principe! 

Il est plus facile d'appliquer les autres verbes zéro déchet de la liste si l'on commence par éviter les pièges de la société de consommation moderne.

Exit donc les gobelets, cuillères, bics, bouteilles d'eau, de soda, de caffè latte en plastique à usage unique. Il est hyper facile de trouver des alternatives réutilisables et zéro déchet à tous ces petits objets du quotidiens que nous ne remarquons même plus. 

C'est vrai, c'est simple. On prend un gobelet jetable pour son café du matin, on touille deux secondes avec une petite cuillère en plastique, on avale sa boisson et puis PAF! Le gobelet et la cuillère on disparu de notre vue et donc de notre mémoire. Direction la poubelle, la décharge et l’enfouissement ou l'incinérateur. Des quantités invraisemblables de ressources ont été utilisées pour créer un futur déchet dont la vie utile n'aura duré que quelques minutes/secondes. Et il mettra plus de 500 ans à se décomposer s'il se retrouve à la décharge... Ou il relâchera dans l'air quantité de dioxines et autres substances nocives s'il est incinéré. 

Bref, le plastique jetable, c'est fini. On évite, on refuse poliment, on vient avec son gobelet trop-top-la-classe-qui-tue-la-mort et on s'offre un petit look vintage-d'avant-garde-parce-que-les-déchets-c'est-naze. 

Mais refuser c'est aussi engager la bataille pas toujours facile à gagner contre les pubs et la presse gratuite (qui passe souvent direct de la boîte aux lettres à la boîte à cartons). Il faut s'accrocher, parce que le papier indésirable trouve souvent une faille, ou le distributeur de journaux n'est pas attentif ou fait simplement semblant de pas comprendre ce que signifie le "Stop pub" sur votre boîte aux lettres. 

Ouf, on respire. 

On refuse quoi encore? Tous les petits gadgets gratuits offerts aux fêtes, festivals, anniversaires des copains du gamin, au fast food, aux réunions, aux présentations de produits, les échantillons, les sacs gratuits (papier ou plastique, même combat!), etc. 

On met sa famille et ses amis au courant de la démarche, on leur explique (non on ne va pas vivre comme des moines dans une grotte, loin de là!). Vous serez surpris(es) de voir à quel point votre entourage sera réceptif! Quand les gens veulent vraiment vous faire plaisir, ils s'y emploient à fond! 

En appliquant ces deux mots: "Non, merci." un peu plus souvent, vous verrez votre poubelle maigrir et le zéro déchet s'installer dans votre vie comme pas enchantement!