dimanche 4 décembre 2016

Notre voyage au Japon



Nous sommes rentrés depuis le 3 décembre, toutes mes excuses pour être restée aussi longtemps sans écrire une ligne. 
Je ne pourrais pas tout vous raconter, ce serait beaucoup trop long et je devrais faire un blog rien que pour ce voyage! Le mieux est encore que vous alliez faire un tour sur notre Tumblr (les photos du Japon y sont publiées après sélection). 
Ce qui nous a particulièrement plu au Japon:
- La politesse. Même si parfois on dirait qu'ils sont presque condescendants, les japonais sont très gentils, très polis et toujours sur le point de s'excuser même s'ils ne sont pas en tord. Le premier mot que nous avons prononcé sur le sol nippon est "Sumimasen" qui signifie "Pardon". 
- La propreté. Quand on revient du Japon en Belgique, on a l'impression que tout est sale. Voilà.
- La ponctualité. Des trains à l'heure! Vous voyez ce réflexe que vous avez en tant que belge quand vous devez vous rendre quelque part en train et qu'il y aura une correspondance? Vous avez tendance à être prévoyant et à vous dire: "Je vais prendre un train plus tôt pour être certain d'avoir la correspondance." Et bien au Japon, c'est inutile. Si le train est annoncé à 12h31 en gare de Osaka, à 12h30 le train s'arrête sur le quai et à 12h31 vous êtes sur le quai. C'est aussi simple que cela.
- Les pâtisseries aux haricots Azuki. Oui, c'est délicieux. Les pâtisseries européennes me semblent à présent dégoulinantes de sucre. Beurk. 
- Les paysages, les rues des petites villes, les villages, les montagnes, les voyages en train. Lorsqu'on visite un pays pour la première fois et particulièrement un pays totalement aux antipodes du nôtre, tout semble plus beau. Même s'il s'agit d'un simple vélo posé contre la façade d'une petite maison de bois. Même le vendeur de pâtisseries derrière son stand dans la cour d'un temple shinto, même le chat qui passe tranquillement entre les pots de fleurs... 
- Les plantes dans les rues. Comme à Amsterdam, chaque objet qui peut contenir de la terre accueille une plante. Voilà.
- La confiance. A Takayama, petite ville de montagne, les gens laissent de petits tapis devant chez eux avec des légumes de leur jardin, des bracelets tressés à la main, des petits portes-clés fabriqués avec des bouts de bois... Et un petit pot pour recueillir la monnaie. Le vol n'existe pas, apparemment...
- Les japonais ont l'art de mettre leur pays en valeur. Des stamps (cachets) représentants les sites touristiques sont disponibles partout dans le pays et peuvent être collectés (surtout dans les gares) dans un carnet. Tout est mis en place pour que le visiteur ne rate rien de ce qui est beau. 
- L'organisation. Si des travaux sont effectués dans un trottoir, un gentil monsieur se tiendra au début des travaux pour indiquer aux passants de faire attention. Un autre guidera le camion de matériaux lors de ses manoeuvres pour éviter tout accident ou collision...



Ce qui nous a moins plu au Japon: 
- Si vous êtes végétarien, voire végétalien, n'allez pas au Japon. Sachant la renommée de la cuisine japonaise dans le monde, sachant qu'il n'ont que 3% d'obésité, on pourrait penser que les fruits et légumes sont légions. Erreur. Nous avons mangé du riz, des nouilles, de la viande, du poisson... Les légumes sont rares à table et si il y en a ils sont soit crus, soit marinés et en toute petite quantité. Les fruits sont encore plus rares. Nous avons vu des centaines de kakis et yuzus (citron japonais) sur les arbres dans les campagnes, mais impossible d'en trouver à manger frais! Les japonais s'offrent des fruits qualibrés et parfaits lors de grandes occasions et les seuls que nous avons trouvé étaient surremballés (une fraise dans une petite barquette individuelle posée sur un petit coussin = 6€) et très chers! La pomme = 5€, la barquette de fraises = 27€... 
- Le Zéro déchet n'existe pas au Japon. A chaque fois que vous vous attablez quelque part, que ce soit au restaurant, à l'auberge (Izakaya) ou dans un salon de thé, on vous apporte d'office une serviette jetable emballée dans du plastique pour vous désinfecter les mains (les japonais sont fan de l'hygiène), les baguettes sont jetables, les serviettes aussi. Si vous allez dans un magasin ou un Kombini (supérette ouverte 24/24h) le caissier aura emballé vos achats si vite dans DEUX sachets plastiques qu'il est impossible de l'avertir à temps que c'est inutile. La seule fois que j'ai essayé on m'a regardé de travers... Les poubelles publiques sont très difficiles à trouver, alors comment expliquer une telle propreté dans les rues alors que les objets jetables sont distribués à tout va? Les japonais jettent tout chez eux... Le vrac n'existe pas, le bio n'existe pas (ou en tout cas n'est pas indiqué). Bref: nous avons eu beaucoup de difficultés à rester zen, Chris et moi. 
Et c'est tout... 
Mis à part ces deux points, le Japon est vraiment un pays magnifique. La population est parfais difficile à comprendre (moeurs et coutumes) mais c'est un émerveillement garanti!