samedi 18 mars 2017

Ecrire zéro déchet



Qui dit zéro déchet, dit exit les bics jetables, les cartouches en plastique à usage unique, les marqueurs fluo, les stabilos,... bref on revient aux fournitures scolaires d'antan que nos grands-parents utilisaient sur les bancs de l'école (vous savez, en sabots et culottes courtes, grelottants dans des classes chauffées par un poêle en fonte moribond!).

La première chose à faire est de fouiller dans les fournitures vintages (et souvent très classes) qui se planquent quelque part dans les tiroirs. 

Stylos, crayons, gommes, tailles crayons, porte-mines rechargeables seront vos meilleurs amis et vous donneront un petit look rétro qui attirera l'attention de papy et mamy (testé et approuvé par les générations précédentes). 

Bon, je ne vous parle pas de vous balader avec une plume d'oie à tremper dans une bouteille d'encre en porcelaine casée dans le trou de votre banc en bois, les choses ont évolué depuis, en bien! 

Voici mon équipement complet pour écrire zéro déchet: 

- 1 Gros crayon vert* acheté chez Dille & Kamille qui me sert de "fluo", 

- 1 crayon* en papier journal recyclé

- 1 taille-crayon a double foyer (petit et grand) en métal, 

- 1 règle en bois, 

- 1 stylo

Concernant ce dernier élément, je voulais trouver une alternative aux cartouches en plastique. J'aime écrire avec un stylo, je trouve mon écriture beaucoup plus belle, il faut manier le stylo avec plus d'application qu'un simple bic, ce qui me donne une écriture plus raffinée. 

Au départ, je pensais que je devrais changer de stylo. Je me suis donc rendue dans plusieurs librairies et papeteries, impossible de trouver un stylo "à piston". 

Le principe est que le piston remplace la cartouche, il suffit de tremper la plume du stylo dans la bouteille d'encre et de l'aspirer grâce au piston incorporé. 

Je n'avais pas envie de changer de stylo, j'utilise le mien depuis très longtemps et j'y suis tout à fait habituée. 

J'étais donc peinée de devoir en acheter un neuf (ceux que je trouvais sur 2ème-main étaient trop vieux, trop chers ou trop loin) et de devoir mettre le mien au rebut.

Et puis je me suis rendue dans une petite boutique de Liège, La Signature
Le genre de boutique qui fait classe et sérieux et je n'avais pas vraiment l'impression d'y être à ma place. En fait, j'ai à peine osé entrer. Si Chris n'avait pas été là, il est clair que je ne rentrais pas. 

Et là, en discutant avec le gérant de la boutique *un monsieur qui connaît parfaitement son sujet*, l'information suivante m'est tombée dans l'oreille: Toutes les marques de stylos créent des pistons à adapter sur leurs différents modèles! 

WHAT???? Le ciel m'est tombé sur la tête. Je suis sortie du magasin sans avoir rien acheté, mais j'avais une information ultra précieuse entre mes mains. 

Quelques jours plus tard, je me suis donc rendue dans ma librairie habituelle, juste en face du travail et j'ai présenté mon stylo (je savais qu'il vendait cette marque, je leur avais déjà acheté des cartouches par le passé). Et là, merveille! La vendeuse m'ouvre une boîte en carton remplie de pistons en vrac et m'en vends un à... 2,80€

Sachez que le stylo à piston incorporé le moins cher que j'avais trouvé était à 110€. 

Heureuse, j'étais (je sais, il ne me faut pas grand-chose). 

Au départ je pensais en être réduite à acheter une seringue en pharmacie et une bouteille d'encre et à remplir ma dernière cartouche vide avec ce système pour le moins douteux. 

Et voilà, je termine mes dernières cartouches d'encre jetables et ensuite à moi le bon vieux temps!   

Toute cette histoire pour vous dire que les solutions zéro déchet existe pour remplacer toutes nos habitudes "jetables", il suffit de chercher un petit peu, de creuser le sable et on trouve rapidement une jolie pépite, une solution sympa et peu chère qui permet de se débarrasser de petits déchets qui plombent le régime de notre poubelle. 

Alors, quand est-ce que vous vous mettez au stylo? 



*Les crayons mentionnés ci-dessus sont naturels et les déchets peuvent être compostés. Malheureusement je ne trouve plus de crayons en papier journal recyclé. Je devrais donc bientôt me lancer dans une nouvelle recherche. 

PS: Pour les feuilles, privilégiez des feuilles de récup' imprimées sur le recto quand c'est possible. Personnellement, j'ai mis en place au travail un bac de récupération de feuilles (juste à côté de la photocopieuse). Et si vous êtes comme moi et qu'un agenda papier vous est indispensable, recyclez un carnet entamé, ou utilisez un agenda en papier et carton, recyclable entièrement (sans couverture simili-cuir, plastique, anneaux, élastiques, fanfreluches etc.).

Je n'utilise plus d'agenda en tant que tel, je suis passée depuis début janvier au système du "bullet journal" (je peux faire un article sur ce thème par la suite si vous êtes intéressés) qui permet d'utiliser l’entièreté des pages d'un carnet, de créer un système qui nous correspond. Sur la photo ci-dessus, le dernier carnet que j'ai acheté neuf. Le prochain sera a base de feuilles de récup'.