vendredi 12 janvier 2018

Vieillir




Nous vieillissons. Chaque jour, chaque minute, chaque seconde qui passe, nos cellules se régénèrent plus lentement, nos cheveux gris se multiplient, nos os se fragilisent et nos rides apparaissent. 

Les publicités, les médecins, les laboratoires et l'industrie de la mode nous serinent (ouvertement ou pas) depuis des années que vieillir est un mal, un handicap qui peut se guérir à coup de crème de jour et de nuit, à coup de séances chez l'esthéticienne ou de bistouri... 

La vieillesse est niée, repoussée le plus longtemps possible. On ne l'accepte pas. En couverture des magazines, les mannequins sont de plus en plus jeunes (et pourtant ne font pas leur âge, comme c'est ironique), même les autres célébrités d'âge "mûr" sont liftées, retouchées, suivies par une cour de médecins, diététiciens, coaches sportifs. "J'ai 40 ans, je suis vieux, mais ça ne se voit pas!". 

Dans les articles (surtout destinés à un lectorat féminin), les titres sont évocateurs: "Comment perdre 10 ans en quelques coups de pinceau", "Comment rester mince", "10 astuces pour se rajeunir" etc. 

Je ne vais pas vous mentir: je suis contente de vieillir. Mon anniversaire est toujours pour moi une joie et chaque année je fais le bilan de ce que ces derniers 365 jours m'ont apportés de bon, de moins beau, les expériences vécues, les livres lus, les leçons apprises et les nouvelles habitudes adoptées. 
Chaque année je ne peux qu'être fière de ce que j'ai accompli. 

Je ne regrette ni mon enfance, ni mon adolescence, mes années à l'école ou mes erreurs et ma prétendue "innocence". 
Je suis heureuse d'être devenue une femme avec des opinions, même si elles vont parfois (souvent) à l'encontre de celles de mes proches. Je suis contente d'avoir fait des progrès, d'avoir un emploi, une maison à moi, un compagnon charmant et attentionné. Je ne renie pas mon passé, parce que c'est lui qui m'a faite telle que je suis aujourd'hui, mais je ne voudrais pas revenir en arrière et passer à nouveau par ces étapes. 

Non, je ne trouve pas que j'étais plus jolie quand j'étais ado. J'aime mes cheveux gris qui apparaissent (oui, je sais, j'ai 30 ans...), les petites rides d'expression aux coins des yeux (elles représentent mes émotions et qui je suis). J'aime prendre soin de mon corps en prévision des années à venir (mieux vaut prévenir que guérir y paraît), manger sainement, faire des étirements le matin, subir mon appareil dentaire, laisser les choses se faire comme elles le veulent... 

Il est fascinant de changer d'avis, de s'informer, de tester de nouvelles expériences, de se forger un caractère, des opinions, de faire des choix, d'évoluer. J'apprécie de pouvoir être seule chez moi, avoir toutes les pièces de ma maison rien que pour moi, de cuisiner ce qui me fait envie, de consommer...ou pas.

Cessons d'encenser la jeunesse et l'innocence, cessons de vouloir continuellement nous battre contre le temps, c'est peine perdue. Embrassons la vie telle qu'elle nous est offerte, sans résister. Faisons ce qu'il faut, non pas pour ne pas vieillir, mais pour bien vieillir. Rester en bonne santé mentale et physique, le plus tard possible, voilà mon objectif. 

J'ai hâte de découvrir qui je serai lorsque j'atteindrai 35, 40, 50 ans. J'ai hâte de me découvrir de nouvelles forces, de nouvelles convictions, d'autres passions, d'apprendre de mes échecs et de devenir une nouvelle personne chaque année.