samedi 19 août 2017

Economiser l'eau




L'eau est une de nos ressources les plus précieuses, tout le monde est d'accord là-dessus.
Si la majorité d'entre nous met en pratique quelques gestes pour l'économiser, notre mode de vie occidental en gaspille une quantité énorme chaque jour.

Juste pour vous donner une idée:

🌍 Les WC consomment 6 à 12 litres d'eau
🌎 Une vaisselle à la main consomme 10 à 30 litres d'eau
🌏 Un lave vaisselle consomme 20 à 40 litres d'eau
🌍 Une douche consomme 30 à 100 litres d'eau
🌎 Un bain consomme 75 à 200 litres d'eau
🌏 Un lave linge consomme 80 à 140 litres d'eau
🌍 Le lavage d'une voiture consomme environ 200 litres d'eau
🌎 L'arrosage du jardin consomme 1000 à 2000 litres/heure


Bref, quand on fait le compte, couper l'eau courante en se lavant les mains tous les jours équivaut à un bisou sur une jambe amputée.

Chris et moi avons mis en place quelques gestes quotidiens qui, s'ils ne sauveront pas l'Afrique de la désertification, nous permettent d'économiser des quantités importantes de ce précieux liquide et ainsi d'alléger nos factures d'eau.


Dans la cuisine:


💧 Lorsque nous avons acheté notre appartement, la cuisine était déjà entièrement équipée, incluant un lave-vaisselle. Avant nous faisions la vaisselle à la main, et même si j'ai toujours un doute sur l'économie d'eau réelle que permet cet appareil, j'avoue qu'après une soirée entre amis, la vaisselle qui se nettoie toute seule, c'est un soulagement! Nous avons une règle d'or: toujours le faire fonctionner lorsqu'il est plein

💧 Nous utilisons une petite bassine dans l'évier de la cuisine. Celle-ci nous sert à laver les légumes, les fruits ou recueillir l'eau de trempage des légumineuses pour ensuite arroser nos plantes. Je m'en sers également comme second évier lorsque je fais une petite vaisselle à la main. 

💧 Nous cuisinons beaucoup et parfois plusieurs repas à la suite. Je pense toujours à l'ordre dans lequel je dois préparer les repas: par exemple, je commence par cuire des légumes à la vapeur dans notre grande casserole munie de sa marguerite. Lorsque cette cuisson est terminée, je réutilise l'eau pour cuire... des pâtes par exemple! 

💧 De manière générale, nous essayons de trouver au minimum deux utilisations à la même eau. 


💧Nous n'achetons plus de produits d'origine animale pour la maison, ce qui, indirectement, permet d'économiser une quantité astronomique d'eau chaque mois! Cette différence ne se ressent pas sur notre facture, mais bien sur notre moral, notre santé et nous sommes heureux d'aller jusqu'au bout de nos valeurs. 

Dans la buanderie:



💦 Nous avons analysé récemment notre consommation d'eau, et il s'est avéré que ce qui en utilise le plus, chez nous, c'est le lave-linge! Bien que je ne me voie pas revenir à la lessive à la main (ce que j'ai pratiqué pendant un an en Italie), nous faisons quelques efforts pour réduire l'utilisation de cette machine. 

💦 Pour réduire notre linge sale, nous avons plusieurs astuces. Nous portons plusieurs fois les vêtements avant de les laver. Pour cela, nous nous fions à notre odorat et à nos yeux. Nous ne portons que des jeans, que nous lavons entre une fois et deux fois par mois, en machine rapide (15 minutes). Je suis passée récemment d'un grand et épais essuie-bain à un tenugui japonais. Cette petite serviette très fine mesure plus ou moins 70cm de long sur 30cm de large. Je m'en suis servie pendant des mois comme essuie-main avant de l'essayer en sortant de la douche. Résultat: je suis tout aussi (si pas plus!) sèche qu'avec un grand essuie et il prend beaucoup moins de place dans la machine! 

💦Outre ce dernier point, nous utilisons le lave-linge également à son poids maximum. Une bonne astuce est de lire attentivement le mode d'emploi (un tableau de synthèse y est disponible), celui-ci nous a permi de connaître les cycles les plus économes en eau et électricité ainsi que les poids recommandés. 


Dans la salle de bain:


🌊 Lorsque nous nous lavons les dents, nous utilisons une tasse, ce qui nous permet de ne pas laisser couler l'eau trop longtemps. En même temps nous en profitons pour "appeler" l'eau chaude qui nous servira pour nous laver. 

🌊 Késako "appeler l'eau"? Là encore, merci au mode d'emploi de notre chaudière! Nous avons compris que cette dernière ne garde pas en réserve de l'eau chaude pour la délivrer à la demande, elle la chauffe au moment voulu. Ce qui implique que si nous souhaitons prendre une douche, il peut s'écouler beaucoup d'eau avant que celle-ci ne soit à la température désirée. Nous appelons donc l'eau en ouvrant à fond le robinet d'eau chaude pour remplir notre tasse, ensuite nous attendons quelques minutes. La chaudière nous indique la température de l'eau en temps réel, dès que celle-ci atteind le niveau souhaité, nous ouvrons le robinet d'eau chaude dans la douche et récoltons l'eau encore froide dans un seau. Dès que l'eau est assez chaude, nous nous douchons. L'eau de chauffe ainsi récupérée servira le lendemain matin à nous débarbouiller

🌊 Lorsque nous prenons une douche, nous coupons l'eau dès que nous devons nous savonner. Nous prenons des douches les plus courtes possibles. 

🌊 Cette astuce ne concerne que moi: je me lave "à la japonaise". C'est à dire, assise sur un seau retourné, je remplis un autre seau d'eau chaude et utilise un gobelet pour me mouiller le corps et le rincer. Je ne me savonne pas les cheveux tous les jours, ce qui économise encore de l'eau. Mes "douches" utilisent donc plus ou moins 10L au total. 

🌊 Nous ne prenons jamais de bain. La baignoire ne nous sert que pour faire sécher les seaux après leur utilisation.

🌊 Pendant que nous savonnons nos mains, nous coupons l'eau, ceci est la même astuce que sous la douche ou pour le brossage de dents. 


Dans les toilettes: 


⛲ Nous ne tirons la chasse que pour la "grosse commission". Lorsque j'étais petite, c'était une des règles de la maison. J'ai donc remis celle-ci au goût du jour. 


Sur le balcon:


⛆ Comme vous le savez déjà, nous habitons en appartement avec un balcon. Celui-ci est recouvert de lattes texturées, ce qui retient l'eau de pluie. Dès qu'il a plu et que quelques flaques se sont formées, je brosse légèrement le balcon avec une brosse à rue, ce qui permet d'évacuer l'eau excédentaire mais aussi de nettoyer régulièrement les lattes, d'éviter que la mousse ne se développe et surtout de devoir utiliser des seaux d'eau "propre" uniquement pour nettoyer la terrasse. 


Comme je le disais dans l'introduction de cet article, ces économies d'eau ne feront peut-être pas une grande différence face au gâchis perpétré chaque jour dans le monde, mais comme dirait le colibri: "Je fais ma part."