vendredi 21 juillet 2017

Les plantes dépolluantes



Dans mon dernier article "vert", j'abordais le sujet des plantes demandant peu de soins. 

Comme promis, voici le second chapitre de cette mini-série: les plantes dépolluantes

Je l'ai déjà mentionné, l'air de nos intérieurs est souvent plus pollué que l'air extérieur. 
Bougies parfumées, parfums d'ambiance, lampe berger, nouveaux meubles, peintures, travaux de rénovations et autres produits en tout genre libèrent dans notre atmosphère une quantité invraisemblable de produits toxiques. 

Habitant dans un appartement neuf, nous souhaitions filtrer notre air intérieur et le dépolluer en douceur et naturellement, nous nous sommes donc tournés vers les plantes. 


🌵

Quels sont ces produits toxiques qui se trouvent dans nos intérieurs? Comme je l'ai dit, ils peuvent se trouver dans tout un tas de produits que nous utilisons tous les jours: pour le ménage, l'hygiène, les travaux... Une maison écolo qui évite les produits chimiques réduit déjà massivement la libération de telles substances, mais une plante ou deux ne feront pas de mal dans votre intérieur, quoiqu'il en soit. 

Il existe deux types de polluants de l'air intérieur: les Composés Organiques Volatils (COV), invisibles qui envahissent toutes les pièces et les produits de combustions (Monoxyde de Carbone, par exemple). Il en existe également une troisième, regroupant les produits rares ou interdits comme l'amiante, l'ammoniac ou les pesticides et biocides. 

COV: 

Formaldéhyde, éthers de glycol, benzène, toluène, xylène et styrène, trichloréthylène, chlorure de vynile monomère (PVC), acétone, néoprène, paradichlorobenzène, polyuréthane. 

Produits de combustions:

Monoxyde de carbone, oxydes de souffre et d'azote, fumée de tabac et de gaz d'échappement.

Pesticides et biocides: 

PCP (pentachlorophénol), lindane, endolsufan, dichlorvos, arsenic.

Autres: 

Amiante, laine de roche et de verre, ozone, radon, plomb, cadmium, ammoniac, résines époxy, white spirit, phtalates, ondes électromagnétiques.

Je ne souhaite pas m'attarder sur les effets possibles de chaque substance, je vous invite donc à vous renseigner par vous-même sur internet concernant ces produits. 

Personnellement, je tire mes informations du livre de Claire Pinson "Les meilleures plantes dépolluantes pour bien respirer chez soi" chez Marabout. 


🌵

Voici une petite sélection de nos copines vertes, parmi les plus polyvalentes:

La Fleur-de-Lune (Spathiphyllum Wallisii). Une championne de la dépollution! Elle est efficace contre le formaldéhyde, le benzène, le trichloréthylène, le xylène, l'ammoniac et l'acétone. 
Elle peut être placée partout dans la maison, ses fleurs blanches apparaissent au printemps ou à la fin de l'été et durent près de 3 mois. 
Elle apprécie d'être vaporisée de temps en temps (utilisez de l'eau bouillie refroidie pour éviter les taches de calcaire sur les feuilles) et n'hésitez pas à la débarrasser de ses feuilles mortes. 

🌞 Ensoleillement: Situation lumineuse, pas de soleil direct, supporte une ombre légère

🚿 Arrosage: Maintenir le terreau humide

⛄  Température: Entre 10°C et 18°C

🌱 Rempotage: Au printemps, chaque année, dans un pot d'un diamètre légèrement supérieur




La Fougère de Boston (Nephrolepis Exaltata "Bostoniensis") donne un côté "sous-bois de Jurassic Park à notre intérieur. Cette plante nous a été offerte à l'occasion de notre premier emménagement, je ne l'ai rempotée qu'une fois en 4 ans et elle se porte comme un charme. 
Cette plante grandit très vite, pour peu qu'elle ait un pot assez grand. Vous pouvez commencer par en acheter une toute petite (vendue dans les rayons "micro-plantes" et la transplanter directement dans un pot plus grand, elle vous remerciera!). Pour cette plante, utilisez des pots en terre cuite percés d'un trou avec une coupelle, en effet, elle se plaît dans une atmosphère humide et la mettre directement dans un pot en terre lui permet de réguler l'humidité du terreau. Elle peut se placer dans des pièces humides (salle de bain, cuisine) ou dans d'autres pièces de la maison (bureau, salon, chambre) dans ce cas, vaporisez le feuillage régulièrement.
Elle est efficace contre le formaldéhyde et le xylène.

🌞 Lumière vive mais pas de soleil direct

🚿 Maintenez le terreau humide (arrosez et ôtez l'excédent d'eau de la coupelle après 1h) et vaporisez la plante, surtout en été

⛄ 10°C minimum, se plaît particulièrement entre 16 et 21°C

🌱 Chaque année, au printemps




La Dracaena "Warneckii" (Dracaena Deremensis "Warneckii") ressemble à un petit palmier et donne une petite touche de vacances au salon. 
J'ai acheté cette plante sur un coup de tête et au début elle ne me plaisait pas vraiment. Depuis que son feuillage a poussé et que je l'asperge plus souvent, elle me plaît de plus en plus et j'aime son côté "petit palmier". Originaire d'Afrique, elle aime les atmosphère ombragées et humides, elle peut être placée un peu partout dans la maison car elle est efficace contre divers polluants comme: le benzène, le trichloréthylène, le xylène, le formaldéhyde et le toluène. En intérieur elle peut atteindre 1m50 maximum. 

🌞 Modéré, pas directement au soleil

🚿 Arrosage léger, asperger le feuillage de temps à autre (surtout en été) et essuyez les feuilles avec un chiffon doux pour ôter la poussière

⛄ 10°C minimum, se plaît entre 18 et 24°C

🌱 Chaque année au printemps




Le Lierre (Hedera Helix). J'entretiens une relation particulière avec cette plante; en effet, pendant des années je n'ai cessé de les tuer. J'adore sa manière de grandir en recouvrant tout sur son passage, il me rappelle ces vieux murs en pierres de grandes propriétés à côté desquelles nous passons pendant nos balades. 
Lorsque j'ai constaté que nous avions attrapé "la main verte" Chris et moi, je me suis dit que j'allais réessayer. J'ai donc acheté un lierre que j'ai placé dans ma partie du dressing et... il grandit tellement qu'il envahit presque toute mon armoire! 
Beaucoup le cultivent en suspension, personnellement j'ai eu de mauvais résultats avec des pots suspendus (mauvais drainage, les plantes pourrissent), je préfère donc utiliser un pot classique et le laisser vivre sa vie. Il se plaira dans n'importe quelle pièce de la maison. N'hésitez pas à le tailler de temps en temps s'il devient trop envahissant. 
Efficace contre: le formaldéhyde, le benzène, le toluène, le xylène et le trichloréthylène.

🌞 Vif à modéré, sans soleil direct

🚿 2 à 3 fois par semaine en été, 1 fois en hiver. Ôtez l’excédent d'eau de la coupelle/pot après 15 minutes.

⛄ Entre 0 et 18 °C

🌱 Au printemps, chaque année




Le Palmier d'Arec (Chrysalidocarpus Lutescens) provient de Madagascar et est assez facile d'entretien. Il contribue à augmenter l'humidité d'une pièce et a besoin d'humidité en retour. Il peut se placer dans la cuisine ou la salle de bain. A la maison, il se trouve dans la chambre, seul endroit où il peut s'épanouir comme il le souhaite (il n'est pas très haut, mais sa circonférence est impressionnante). J'adore cette plante qui apporte un petit côté de jungle urbaine à un intérieur. Il filtre: le formaldéhyde, le benzène, le toluène et le xylène. 

🌞 Assez vif, pas directement au soleil

🚿 2 fois par semaine en été, moins en hiver. Il apprécie énormément d'être aspergé tous les 2 jours en été

⛄ 13°C minimum, se plaît entre 18 et 24 °C

🌱 Tous les 3 à 4 ans au printemps




La Plante Araignée (Chlorophytuù Comosum) est une vraie championne de la survie et de la régénération. Inutile de l'acheter, vous avez certainement quelqu'un dans votre entourage qui en possède une qui produit des plantules (des bébés) qu'il suffit de lui enlever délicatement et de mettre directement en terre. Cette plante pousse très vite et s'acclimate partout dans la maison. Si elle devient trop envahissante, n'hésitez pas à couper les tiges qui produisent des petits et à les distribuer autour de vous (j'en ai produit 15 de la sorte que je donne aux amis, collègues et membres de la famille). Outre cette particularité, elle est efficace contre le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluène, le benzène et le xylène. 

🌞 Vif mais pas de soleil direct, supporte une ombre légère

🚿 Généreux en été, plus léger en hiver

⛄ 4°C minimum, préfère entre 10 et 15 °C

🌱 Quand la plante "sort de son pot" 




Il va sans dire qu'aucune des plantes que j'ai citées dans cet article ou dans le précédent n'apprécie d'être placée à côté d'une source de chaleur ou dans des courants d'air incessants. Réfléchissez donc bien avant l'achat à l'endroit où vous pourrez placer votre nouvelle copine. A la maison, quand les radiateurs sont éteins de la fin du printemps à la fin de l'automne, nous déplaçons certaines plantes pour mieux les répartir, mais dès que le chauffage est allumé nous plaçons chaque plante dans un endroit à l'abri de cette chaleur artificielle. 

Prochain article vert: les plantes décoratives! 🌷